Keltika

Faire appel à un héraldiste pour son blason

Je l’ai reçu il y a quelques jours ; il s’agit d’une représentation de mon blason faite par un professionnel de l’héraldique.

J’ai fait appel à Laurent Granier, héraldiste reconnu et de renom, pour dessiner les armoiries. On remarquera la finesse du trait et la qualité de l’ouvrage. J’ai reçu l’original à mon domicile et conformément aux préconisations de l’héraldiste, je vais le faire encadrer par un professionnel.

Si vous souhaitez vous aussi faire réaliser votre blason par un professionnel, je vous invite à le contacter : https://laurentgranier.com/

 

Il vous fournit également des fichiers en 300ppp, propres à l’impression pour réaliser vos cartes de visites et autres éléments de correspondance.

Sur le site de Laurent Granier, vous trouverez également les règles essentielles liées à l’héraldique en France, notamment les recommandations juridiques, l’aspect « propriété » et les aspects moraux liés à l’usage d’un blason (et des titre, car trop souvent on associe blasons et noblesse ce qui n’est pas nécessairement le cas en France).

Enfin, évitez les blasons en « enquerre »…

Mon blason

Le blason est régulé en droit français ; n’importe qui peut créer son propre blason. Il y a plusieurs conditions à respecter dont celle qui stipule que le blason ne doit pas déjà appartenir à une famille ou à une autre personne. Parmi les autres conditions il y a celle de respecter les règles héraldiques de conception. Loin de moi l’idée de faire un traité héraldique mais disons simplement qu’il ne doit pas y avoir :

  • D’émail sur émail
  • De fourrure sur fourrure
  • De métal sur métal.

En plus le blasonnement doit être simple.

Pouvez vous utiliser un blason familial existant parce que vous portez le même nom de famille que celle qui le possède ? Simplement non à moins que vous puissiez prouver que vous êtes la branche légitime de la famille qui possède ce blason. Si vous ne le faites pas vous risquez ni plus ni moins d’être poursuivi devant une juridiction française ; usurper le port d’un blason est en France un délit (eh oui…)

Si j’en crois ma généalogie, j’aurais pu porter de nombreux blasons tous plus beaux les uns que les autres et tous antérieurs à la réformations de Colbert de 1668-1669. C’eut été usurper les familles légitimes ; bien que descendant ( par les femmes et pas en primogéniture),  je n’y ai aucun  droit ; seul truc, ça fait bien de les mettre sur un arbre généalogique ; ça en jette même si ça ne veut rien dire.

J’ai récemment fait appel à un héraldiste qui va me reprendre les constituantes de mon blason et en peindre un beau. D’ailleurs, voilà mon blason ; j’ai mis plus de 20 ans à le faire. L’écu en lui même existait dès l’an 2000, mais les supports, la terrasse, la devise et le cimier ont été le fruit d’une plus longue réflexion.

Déjà l’écu ; il représente un chevron de gueule entouré de trois roses de même sur champ d’argent, un compas d’or broché sur le tout. Les meubles que sont les roses et le compas véhiculent une symbolique forte étroitement liée à l’amour et à l’art du trait.

L’écu est surmonté d’un cimier ; ici il représente la Vouivre du Trégor, région de Bretagne originelle de la famille Jaunaux. En fait mon ascendance est quadruple :

  • Une très forte proportion en Bretagne et quand on remonte vraiment loin on y trouve aussi la Normandie.
  • Une proportion en Flandres occidentales.
  • Une proportion en Italie, au dessus de Rome.
  • Un proportion moindre en Bourgogne.

Revenons à notre blason. Les supports sont en dextre un lion d’or et en senestre une aigle de sable. Le lion est onglé de gueule, l’aigle est armée, becquée d’or et onglée de gueule. Le choix du lion revient à mes enfants. L’aigle a été présent très tôt dans la représentation de mon blason ; nous avons eu dans la famille un nobliau au blason représentant une aigle bicéphale de sable et la famille Ramsay ayant pour blason un aigle de sable, c’est naturellement que je l’ai repris. Remarquons que les deux animaux représentent la force ou la puissance (Zeus se transforme parfois en Aigle).

 La devise : Diligit Iustitiam et Iudicium signifie « il aime la justice et la droiture » m’a été attribuée en 2004, en même temps que la croix pattée de gueule.

Envie de faire votre blason ? N’hésitez pas et surtout, surtout, n’utilisez pas de blason qui ne soit pas le vôtre ; je n’ai que trop rencontré de personnes qui le faisaient au motif qu’ils portaient le même patronyme qu’une famille qui en possédait un sans pouvoir justifier de leur ascendance…

Il existe un excellent projet sur wikipédia qui est une porte d’entrée formidable pour ceux qui s’y intéressent et donc voici le lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Portail:H%C3%A9raldique

Et surtout, respectez les règles !

Bon blasonnement !

 

Généalogie des Jaunaux

L’Homme est toujours confronté aux 3 questions existentielles qui sont :

  • Qui suis-je ?
  • D’où est ce que je viens ?
  • Où vais-je ?

La généalogie a pour objectif de répondre à la question des origines, de ses propres origines. J’ai décidé de faire mon arbre ce que les techniques modernes d’aujourd’hui rendent possibles au moins de façon relative…

Je peux donc répondre à ce jour à la question d’où est ce que je viens.

La généalogie des Jaunaux est la suivante : Je suis Laurent Jaunaux

  1. Fils de Denis et Michelle Chevrier
  2. Fils de Robert et de Jeanne Hoyet
  3. Fils de Georges et Emmélie Zoé Buridant
  4. Fils de Yves et Flore Marie Verleye
  5. Fils de Ol(l)ivier et Anne-Marie Guillaume (je mets 2 l en option car selon ses actes il est orthographié avec 1 ou 2 « l » – nous sommes en 1814-1876)
  6. Fils de Yves Jaunaux et Anne le Guilloux
  7. Fils de Yves Jaunaux et Marie le Gal (vers 1760)…

Le reste est dans les registres paroissiaux de 3 communes des Côtes d’Armor et je ne vous cacherais pas qu’il faut se les coltiner… Soyons heureux qu’ils aient été protégés de la destruction des républicains.

Ce qui est intéressant c’est de voir d’où nous venons. Bon, c’est conforme à la légende familiale, les Jaunaux viennent de Bretagne et d’un endroit très précis. En fait ils viennent de 3 villages qui sont dans un même périmètre (voir la carte ci-dessus), entre Guingamp et la mer, dans les côtes d’Armor. La migration en région parisienne est très récente et date de Yves Jaunaux (lui même né à Lantic) qui est visiblement tombé amoureux de Flore Marie Verleye, elle-même née à Commeny (en Seine et Oise – ils auraient au moins pu choisir Montparnasse -). Les 3 villages en question sont :

  • Lantic
  • Bringolo
  • Goudelin

Les plus anciennes traces, celles du premier Yves Jaunaux (qui a épousé Marie le Gal) que j’ai découvertes, sont de Goudelin et son extrait de naissance se trouve dans les registres paroissiaux…

Ce qu’il y a de passionnant, c’est de découvrir la vie de ses ancêtres ; les miens – lignée Jaunaux – ont tous été attachés à la terre, c’étaient des laboureurs de condition modeste qui n’ont pas beaucoup voyagé hors de leur village. D’ailleurs ce sont les mariages qui les ont fait se déplacer.

J’ai eu un ancêtre que je considère être un vrai personnage de notre histoire familiale ; il mérite qu’on s’y attache. Il s’appelait Olivier. Il avait 3 garçons à savoir Yves, Pierre et François. En 1873 il perd son épouse Anne Marie, ainsi que Pierre et François. Pierre était matelot sur le Transporteur « le Var »et c’est à Nouméa qu’il décède à l’âge de 22 ans. Olivier va se remarier6 mois plus tard avec Anne-Marie Collet, tous deux en second mariage.

Malédiction Fraternelle ? Ollivier avait un Frère qui s’appelait François Guillaume dont l’un des enfants, François-Marie Jaunaux meurt à Saïgon en février 1863, quelques semaines avant le fameux traité éponyme qui rattacha la péninsule indochinoise à la France. Son décès sera acté à Lantic le 10 avril de la même année.

Nous avons donc aussi eu quelques marins. Pour des Bretons ce n’est pas étonnant…

Je tiens la base généalogique à qui souhaite. Elle sera complétée par les lectures que j’aurai faites des registres paroissiaux.

Outlook & Thunderbird

J’ai toujours souhaité connaitre les vrais différences entre outlook et thunderbird, les 2 logiciels phares qui dominent le marché de la messagerie email. Ils sont souvent présentés comme des concurrents et pour être tout à fait honnête, ils le sont complètement. J’ai donc passé 9 mois avec thunderbird et 9 mois avec outlook en environnement professionnel. J’en avais besoin pour gérer :

  • Mes 5 emails, sous-dossiers et règles de gestion des messages
  • Mes contacts
  • Mes calendriers qui s’interfacent avec gmail.

Les emails.

emailsJe gère plusieurs boites emails professionnelles et associatives au sein d’une même application de messagerie. Sur outlook le paramétrage a été facile ; il suffisait d’entrer emails et mots de passes et ma messagerie s’est configurée toute seule en imap de façon sécurisé (TLS/SSL). Tous les sous dossiers ont été repris et cela s’est fait très simplement, vraiment.

Sous thunderbird rien de compliqué non plus ; il faut quand même connaître les paramètres de connexion et les ports SSL du serveur de mail. Bref, c’est le paramétrage du compte à l’ancienne, mais il est vrai qu’on y passe plus de temps que sur outlook…

Au niveau des règles tout est géré à l’identique ; dans les 2 applications nous avons avec la même facilité la possibilité de créer/modifier et supprimer des règles liées aux messages ; cela peut être à propos du classement de ceux-ci, les notifications etc. Cela tombait bien, j’ai toujours besoin de nombreuses règles pour gérer mes courriels.

Au niveau des antispams j’avoue ne pas avoir compris comment cela fonctionne sur outlook. Sur thunderbird c’est lié à spamassassin. Quand je reçois un spam identifié comme tel, il est automatiquement mis dans le dossier correspondant. J’avoue que j’ai beaucoup apprécié cette fonctionnalité de thunderbird. Déclarer un spam est également très facile ; il suffit de cliquer sur une petite flamme à côté du message pour qu’il soit automatiquement déplacé dans le répertoire des spams s’il n’a pas été déjà détecté comme tel.

Les signatures sont aussi complexes à utiliser dans les 2 applications ; j’aime bien avoir une signature personnalisée en HTML et mes différentes signatures ont été déclarées en liens. Donc les les ai retrouvées à l’identique dans les 2 logiciels.

Un point souvent négligé : l’archivage… Très complexe dans les 2 cas :

  • Sur outlook il est très difficile de mettre en place un archivage par boite mail. De plus j’ai été plus qu’étonné par la taille des fichiers d’archives générés… Je pense que pour que ce soit réellement efficace il me faudrait un plugin externe payant. Si vous n’utilisez qu’un compte, tout va bien… Mais si vous en avez 2, la galère commence…
  • Sur thunderbird ce n’est guère plus brillant… Heureusement thunderbird est open-source et j’ai pu installer sans coût l’excellent plugin « AutoArchive Reloaded » qui me permet de gérer mes archives par boite mail. Sans un plugin j’avoue que ça n’aurait pas été simple.

Au niveau des emails, les deux applications se valent réellement ; si vous utilisez qu’une seule boite email je vous recommande outlook. Si en revanche vous devez gérer plusieurs boites emails, alors optez pour thunderbird.

Les contacts

Je ne vais pas y aller par 4 chemins, outlook est incapable de gérer correctement des contacts. Déjà les numéros de téléphones voient tous leurs préfixes entourés de parenthèses… Exemple ? (06) 12 34 56 78… C’est une horreur et cela nous fait douter de la qualité de la gestion des contacts… Alors imaginez quand cela se synchronise avec un smartphone !… J’ai perdu 200 de mes contacts en passant sur outlook (sur 900). Mes contacts sont gérés dans le cloud sur une plateforme connue et j’ai dû faire l’acquisition d’une application tierce afin de synchroniser mes contacts de smartphone et google avec outlook pour un résultat que je trouve très passable.

Sur thunderbird il m’a suffit d’installer le plugin gratuit gContactSync qui m’a synchronisé mes contacts par compte… Cela a été extrêmement simple à installer et c’est gratuit. Le travail est très bien fait. Lorsque je modifie sur thunderbird cela met automatiquement à jour mon smartphone et réciproquement avec une facilité bluffante… En plus les formats téléphoniques sont respectés ; pas de parenthèses…

Si vous avez des contacts à gérer, optez sans hésiter pour thunderbird.

Les calendriers

J’ai personnellement plusieurs calendriers ; j’en ai au moins un pour :

  • Mes activités professionnelles
  • Mes activités associatives
  • Mes activités familiales…

En fait j’en ai 7 qui doivent se synchroniser avec mes outils nomades (plusieurs PC, tablette et smartphones).

Sur outlook si je n’utilisais que cette application avec 1 seul agenda qui ne se synchronise pas cela me suffirait largement. J’ai donc dû faire l’acquisition d’un plugin externe (le même que pour les emails et les contacts – il n’était pas donné) qui m’a repris mes calendriers de façon assez efficace je dois dire. La synchronisation s’est faite sans problème. En revanche, outlook impose son calendrier propre comme calendrier principal ; si vous devez envoyer une invitation à une réunion depuis un autre calendrier vous ne pourrez pas savoir qui des participants a accepté ou non. Nous pouvons imaginer que ces fonctions sont compatibles avec un serveur Exchange (Microsoft) que je ne possède pas.

Sur thunderbird c’est natif… Le module lighning qui fait désormais partie de la solution prend nativement en charge plusieurs types de calendriers, à savoir :

  • iCalendar (ics)
  • CalDAV
  • WCAP (sun java system)
  • Google

Si vous avez un serveur Exchange (Microsoft), il vous faudra le plugin payant ExQuilla.

Pour la gestion de calendriers dans le cloud, thunderbird fait une grosse différence ; c’est vraiment simple à utiliser et cela fonctionne comme attendu.

Au niveau des agendas et calendriers ma préférence va à thunderbrid. Il me permet de vraiment gérer mes emplois du temps comme je le souhaite.

En conclusion

Outlook est une application parfaite pour une personne qui souhaite avec un logiciel intégré qui fait emails/contacts/calendrier sans être trop regardant. Si en revanche vous souhaitez une application qui sache gérer internet et le cloud, alors je vous recommande très nettement thunderbird.

Après 9 mois d’essais sur une application puis sur l’autre, je viens de réinstaller thunderbird qui correspond le plus – et de très loin – à mes besoins. C’est une application « open source » que vous pouvez télécharger ici : https://www.thunderbird.net/fr/

Notez que les plugins s’installent simplement par un menu de l’application et qu’il en existe plusieurs dizaines de milliers, donc de quoi parfaitement répondre à vos attentes.

 

La liberté de surfer

C’est un sujet de fond ; nous vivons une période où les libertés individuelles sont de plus en plus menacées et nos activités sur internet pistées. Il suffit d’aller sur une plateforme d’achat en ligne puis ensuite d’aller sur son réseau social préféré pour voir apparaître des publicités liées aux objets que nous avons précédemment consultés.

Pour se prémunir de ce genre de comportement – le profilage entre autres – des institutions comme l’Union Européenne ont mis en place des mesures légales ; c’est l’objet du Règlement Général pour la Protection des Données (RGPD) qui permet de limiter la diffusion de nos données et l’intrusion dans notre vie privée. Ces dispositions légales sont malheureusement contraintes par leur portée géographique et elle n’empêcheront pas les groupes internationaux surfant sur plusieurs législations nationales de collecter bon gré mal gré ce qu’ils souhaitent au grand dam de la personne concernée.

La liberté c’est aussi celle de l’accès au savoir ; internet est un formidable outil de la diffusion des connaissances qui permet à chaque utilisateur d’avoir une égalité d’accès au savoir. Et pourtant nous vivons une époque formidable où les fake news sont légion et où l’accès au savoir sur internet est de plus en plus contraint à des abonnements voire à des restrictions légales ordonnées en fonction des intérêts des uns et des autres. C’est notamment le cas avec les 2 sites dédiés à la recherche scientifique, bloqués en France et autorisés dans d’autres pays à savoir libgen.is et sci-hub.se…

Alors, comment se prémunir des profilages, limiter le fait d’être pisté sur internet et garantir ses accès à la connaissance ? N’y allons pas par 4 chemins, j’encourage l’utilisation de « The Onion Routeur », TOR pour les intimes.

TOR est un outil qui est simple d’utilisation puisqu’il est basé sur le navigateur (vraiment libre) FireFox. Il a été développé pour permettre aux internautes qui vivent dans des pays où internet est fortement contrôlé de surfer sur les sites qu’ils souhaitent. Pour simplifier, pour permettre à ceux qui vivent dans des dictatures d’avoir accès aux sites « occidentaux ». Évidemment, c’est aussi valable pour les internautes qui vivent dans des pays occidentaux où il y aurait une propension importante à la censure.

Le principe de TOR est simple, c’est un protocole particulier qui crée un chemin à travers plusieurs serveurs et plusieurs pays avant de pouvoir se connecter au site souhaité. Le chemin change toutes les x secondes… ce qui limite évidemment le fait d’être profilé. Certains lui reprocheront sa lenteur, ce qui était vrai il y a plusieurs années et qui l’est moins aujourd’hui. Plus il y aura d’utilisateurs de TOR et plus ce sera rapide…

Le réseau TOR est accessible ici : https://www.torproject.org/fr/ ; c’est un logiciel gratuit à installer, il est open source et c’est un outil majeur pour défendre ses libertés sur internet. Cependant, comme nous ne connaissons pas les serveurs où l’information transite, je ne recommande pas encore son utilisation pour tout ce qui est opération financière (achats, paiements… c’est un avis personnel).

Avec TOR vous avez même accès à Facebook en mode « Onion » grâce à cette adresse : https://www.facebookcorewwwi.onion/ (si vous n’avez pas installé TOR, n’essayez pas de cliquer dessus, cela ne vous mènera nulle part). A ce sujet je vous invite à lire l’excellent article de Numerama sur ce sujet : https://www.numerama.com/tech/165998-tor-aide-un-million-de-personnes-a-acceder-facebook-sans-censure.html

Bon surf libre !

 

 

 

Shares
Share This